• [javascript protected email address]
  • J’aime

Affaire Thambwe Mwamba : la MP dénonce le « harcèlement judiciaire » et rassure sur le retour imminent du ministre de la Justice

Écrit par  17 juin 2017

Près de 72h après ce qu’on peut qualifier d’affaire Thambwe Mwamba, la Majorité présidentielle (MP) rompt le silence et dénonce le « harcèlement judiciaire ». Cependant le camp présidentiel se veut rassurant sur le sort de son cadre. Le ministre de la Justice rentrera à la première occasion, soutient-elle.

Au niveau de la famille politique du chef de l’État, l’on préfère parler de « rumeur » sur les démêlés judiciaires et l’arrestation dans un pays étranger d’ Alexis Thambwe Mwamba.

Dans un communiqué parvenu ce vendredi 16 juin 2017 à la Rédaction de 7sur7.cd, la MP qualifie donc ces rumeurs de fausses et affirme plutôt que le Garde des sceaux RD-Congolais est en séjour en Belgique dans le cadre d’une mission officielle.

La famille politique du chef de l’État a également réitéré son soutien à toutes les personnalités sanctionnées récemment aussi bien par l’Union européenne que par les États-unis: Mende, Shadari, Boshab, Thambwe et Kalev.

Pour la MP, le harcèlement judiciaire utilisé par une frange de la Communauté internationale comme « instruments d’ingérence dans les affaires intérieures d’un État est condamnable ».

Ainsi, le camp présidentiel rappelle le principe de complémentarité et de subsidiarité de la Justice internationale par rapport à la Justice nationale des États, en l’occurrence celle de la République Démocratique du Congo.

Élysée Odia