Taille du texte: +
leguideco

manifestation de colère contre le report des élections à Béni

En RDC, dans le Nord-Kivu, l'annulation des élections de dimanche à Béni et Butembo suscite colère et incompréhension. A Béni, des dizaines de personnes ont manifesté jeudi 27 décembre pour demander à la Céni de revenir sur sa décision.

Plus d'une centaine de personnes agitant des drapeaux congolais sur le boulevard principal de Béni. Autour, les rideaux des magasins sont tirés. Voilà ce qu'on pouvait voir sur les photos et les vidéos de la manifestation qui ont circulé en ligne.

Une marche de colère pour demander à la Commission électorale qu'elle respecte le droit garanti par la Constitution congolaise. Celui que chaque citoyen puisse élire son président au suffrage universel.

RDC : report des élections au mois de mars à Beni, Butembo et Yumbi

Clovis veut que la Céni revienne sur son report : « Pourquoi nous avons été dans la rue ? Juste pour dire à Corneille Nangaa qu'il modifie sa décision et que dimanche nous allons voter comme tous les Congolais. Il y aura élection à Béni », soutient-il.

Après la mairie et la mission de l'ONU au Congo, c'est à l'approche du bureau de la Commission électorale que la police et l'armée ont commencé à tirer en l'air. Et ont utilisé des gaz lacrymogènes aussi pour disperser les manifestants.

Steward Muhindo ne cache pas son incompréhension. « Les matériels électoraux sont là, les agents de la Céni ont été formés, ils sont là. Et les bureaux de vote ce sont les écoles, elles sont là. Pourquoi ne pas organiser les élections ? S'agace-t-il. Ebola c'est un motif tellement farfelu que personne ne peut le croire. D'ailleurs le ministre de la Santé avait déjà dit qu'Ebola ne pouvait pas porter atteinte aux opérations électorales. »

Une colère dont le centre de traitement de la fièvre Ebola à Béni a fait les frais. Des dizaines de manifestants ont détruit quelques tentes, volé des chaises et fait peur aux patients aussi qui ont pris la fuite. Vingt-quatre en tout, dont 17 avait déjà été testé négatif au virus Ebola.

Dans l'après-midi de jeudi, la ville était revenue à un calme précaire. Mais les habitants de Béni promettent déjà de nouvelles manifestations ce vendredi. 

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
mercredi 16 janvier 2019
Si vous souhaitez vous inscrire, veuillez saisir un nom d'utilisateur, mot de passe et nom.