Taille du texte: +
IMG-20180818-WA0010-1024x768

RDC/Haut-Katanga et Tanganyka – Fonction publique: Michel Bongongo régularise la situation de nouvelles unités

C'en est définitivement fini de la problématique des nouvelles unités dans l'administration publique des provinces du Haut-Katanga et du Tanganyka.

Le ministre en charge de la fonction publique le vendredi 17 août et le samedi 18 août à Lubumbashi et à Kalemie à la signature de l'arrêté régularisation de la situation des nouvelles unités.

En d'autres termes, les titres non encore admis sous statut ont un numéro de matricule, une façon pour eux de bénéficier d'un statut et d'une légalité des droits à un agent de l'Etat congolais.

Une première en République démocratique du Congo qui a traduit selon Michel Bongongo, la volonté du chef de l'Etat de respecter ses engagements pris envers les fonctionnaires.

»Le chef de l'État veut absolument que la promesse qu'il avait des données aux fonctionnaires puisse s'exécuter c'est-à-dire suivre la régularisation de la situation administrative de la nouvelle unité (NU)» , affirme le chef de l'Etat en charge de la fonction publique.

L 'aboutissement de ce processus est le fruit de la collaboration entre le gouvernement central, le gouvernement provincial, le syndicat national et le provincial. les mecanisés sont bel et bien ceux-ci qui travaillent depuis des années sans être formellement par l'État congolais.

Une façon pour le ministre de l'Etat de s'inscrire à la suite des instructions du chef de l'Etat qui a dit "contre-courant, clientélisme, favoritisme", pendant le traitement des dossiers.

Au-delà de l'accomplissement de la promesse du président de la République, du président de l'Union panafricaine de la jeunesse, qui se compose de la suite du ministre en charge de la fonction publique, s'est quant à elle réjouit de la concrétisation de l'aspect de réunion en plus d'un corps au sein de l'administration publique.

»Quand on parle du gouvernement de l'administration publique, on voit naturellement les jeunes et ça me concerne et je suis là pour accompagner cette initiative de son excellence monsieur le président de la République qui est une très grande choix», affirme Francine Muyumba.

Les fonctionnaires pleuraient partout dans le pays et aujourd'hui, nous pensons que nous ne pourrons pas avoir recours au président de la République et au professeur Michel Bongongo pour leur dynamisme et leur pouvoir de déplacement. trouver des solutions pour les fonctionnaires.

A noter à propos des deux provinces de l'ex grand Kananga, le ministre de l'état à la fonction publique va dans les prochains jours à la signature de l'arrêté de la province de l'ex-Equateur.

La RDC compte à peu près 1,2 millions de fonctionnaires.

Élysée Odia

 

Commentaires

Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter
Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité
dimanche 16 décembre 2018
Si vous souhaitez vous inscrire, veuillez saisir un nom d'utilisateur, mot de passe et nom.